Pourquoi la compassion doit être au coeur de notre réponse aux traversées de la Manche

Passerelles 300x115 - Pourquoi la compassion doit être au coeur de notre réponse aux traversées de la Manche

Au cours des derniers mois, des centaines de bateaux fragiles et surchargés ont effectué la périlleuse traversée de la Manche à la recherche d’un refuge. Pour beaucoup des hommes, femmes et enfants à bord, il s’agit de la dernière étape d’un voyage dangereux qui leur a pris des mois voire des années… Le gouvernement a qualifié ces arrivées d’« envahisseurs » comme s’ils venaient pour faire la guerre plutôt que pour trouver refuge. La réponse choisie a été une réponse militaire,   LIRE LA SUITE….

 

25ème ANNIVERSAIRE DU GENOCIDE AU RWANDA: TRAVAIL QUAKER DE RECONCILIATION

Sizeli Marcellin a perdu 95 membres de sa famille dans le génocide au Rwanda d’avril au juillet 1994.  Une fois les tueries cessées, il est devenu un constructeur de la paix.  Aujourd’hui il travaille pour “Turning the Tide”  (Renversez la tendance) en Afrique de l’Est, un programme soutenu par les Quakers britanniques qui est axé sur la non-violence. Ecoutez son histoire et celle d’autres rwandais ici [en anglais] :
Source : Témoignages Quaker sur la Paix (QPSW) sur  Twitter.

Saviez-vous que nous avions un ange parmi nous ?

Le film « La Rafle » par Roselyne Bosh, sorti dans les salles en mars 2010, avait une héroïne peu connue du grand public mais qui a bel et bien existé dans l’histoire de la France et dans l’histoire du Centre Quaker International.

Annette Monod Leiris était cette « infirmière » (en réalité une assistante sociale) dans le film. Elle a été quasiment la seule personne autorisée à porter secours aux victimes rassemblées au Vélodrome d’Hiver en juillet 1942. Par la suite sa vie entière a été orientée, à la fois professionnellement et ensuite bénévolement, vers le service des autres et surtout des prisonniers. Annette était parmi les Quakers qui ont aidé à la création de l’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) en 1974. Ensuite elle était présente à l’ACAT les lundi, mercredi et vendredi. Les mardi et jeudi on la trouvait de permanence au Centre Quaker où, en plus d’effectuer le travail courant de la Société des Amis, elle répondait à tous les appels proposés par l’ACAT sur le papier à en-tête quaker.

Pour mieux connaître cet ange qui a vécu parmi nous, rendez-vous à 14h le dimanche 3 février 2019 au Centre Quaker International, 114 bis rue de Vaugirard.  Frédéric Anquetil viendra présenter son livre,  « Annette Monod, L’Ange du Vel D’Hiv ».

Anquetil Monod couv1 191x300 - Saviez-vous que nous avions un ange parmi nous ?