Pourquoi la compassion doit être au coeur de notre réponse aux traversées de la Manche

Au cours des derniers mois, des centaines de bateaux fragiles et surchargés ont effectué la périlleuse traversée de la Manche à la recherche d’un refuge. Pour beaucoup des hommes, femmes et enfants à bord, il s’agit de la dernière étape d’un voyage dangereux qui leur a pris des mois voire des années… Le gouvernement a qualifié ces arrivées d’« envahisseurs » comme s’ils venaient pour faire la guerre plutôt que pour trouver refuge. La réponse choisie a été une réponse militaire,   LIRE LA SUITE….

 

Paix, justice et égalité en temps de Covid-19

Note : les permaliens de cet article renvoient vers des sites en anglais

Le Conseil Quaker pour les Affaires Européennes (QCEA), situé à Bruxelles, a organisé le 12 juin un webinaire au sujet des effets du COVID19 pendant la crise sanitaire sur nos libertés civiques et les perspectives – positives et négatives – de changements pour la période post-COVID19.  Une douzaine d’intervenants ont parlé à partir de leur expérience personnelle et des quelques 150 témoignages collectés sur la plateforme que l’on peut trouver sur le site qcea.org.  

Découvrez ces contributions au débat concernant le risque que des lois d’exception empiètent sur nos libertés civiques. Ou comment la rhétorique militariste (‘nous sommes en guerre’), et souvent xénophobe, ciblent les populations déjà vulnérables et marginalisées. Mais aussi certains témoignages soulignent les vagues de solidarité manifestée dans des pays européens. Et les chemins à explorer pour sortir de la crise plus solidaires et plus verts :  « reconstruisons mieux ».

Le QCEA pousse pour que cette solidarité s’impose au niveau inter-étatique également, et joue son rôle de présence auprès des institutions européennes pour réorienter le budget de l’UE actuellement en discussion.

La dernière newsletter du QCEA

Nouveau blog Passerelles du QCEA

Le Conseil Quaker pour les Affaires Européennes (QCEA) lance son nouveau blog en français appelé Passerelles. Destiné à un public francophone, Passerelles “publiera les réflexions radicales sur les droits de l’homme en Europe d’un échantillon de contributeurs variés“. Une autre manière d’œuvrer pour la paix, la justice et l’égalité en Europe.

Lien vers le blog Passerelles du QCEA : Passerelles

25ème ANNIVERSAIRE DU GENOCIDE AU RWANDA: TRAVAIL QUAKER DE RECONCILIATION

Sizeli Marcellin a perdu 95 membres de sa famille dans le génocide au Rwanda d’avril au juillet 1994.  Une fois les tueries cessées, il est devenu un constructeur de la paix.  Aujourd’hui il travaille pour “Turning the Tide”  (Renversez la tendance) en Afrique de l’Est, un programme soutenu par les Quakers britanniques qui est axé sur la non-violence. Ecoutez son histoire et celle d’autres rwandais ici [en anglais] :
Source : Témoignages Quaker sur la Paix (QPSW) sur  Twitter.

5ème UNIVERSITÉ DE LA PAIX, 8-13 AVRIL, À LA CITÉ UNIVERSITAIRE

La 5e édition de l’Université de la Paix portera sur l’urgence climatique et les actions qui doivent être prises dès aujourd’hui pour lutter contre le dérèglement climatique et mettre en œuvre des transitions sans précédent dans tous les aspects de la société.

Lire plus

Un Prix Nobel pour l’Afrique, et les femmes

2011 : des femmes congolaises de la diaspora ont marché de Paris à Bruxelles contre les viols au Congo. Photo Réveil FM International

Notre Ami Freddy Mulongo se bat depuis très longtemps pour la liberté, la paix et les droits humains dans son pays, la République Démocratique du Congo (RDC). Avec d’autres membres de la diaspora congolaise en France, il a notamment dénoncé les crimes sexuels commis contre les femmes dans ce pays en guerre. Le 10 décembre, à Oslo, ce travail a porté ses premiers fruits avec la remise du Prix Nobel de la Paix au chirurgien congolais Denis Mukwege, qui a soigné de très nombreuses femmes victimes de viol et autres tortures. Freddy Mulongo était sur place à Oslo, en tant que journaliste et aussi militant pour la paix.

Lire plus

Saviez-vous que nous avions un ange parmi nous ?

Le film « La Rafle » par Roselyne Bosh, sorti dans les salles en mars 2010, avait une héroïne peu connue du grand public mais qui a bel et bien existé dans l’histoire de la France et dans l’histoire du Centre Quaker International.

Annette Monod Leiris était cette « infirmière » (en réalité une assistante sociale) dans le film. Elle a été quasiment la seule personne autorisée à porter secours aux victimes rassemblées au Vélodrome d’Hiver en juillet 1942. Par la suite sa vie entière a été orientée, à la fois professionnellement et ensuite bénévolement, vers le service des autres et surtout des prisonniers. Annette était parmi les Quakers qui ont aidé à la création de l’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) en 1974. Ensuite elle était présente à l’ACAT les lundi, mercredi et vendredi. Les mardi et jeudi on la trouvait de permanence au Centre Quaker où, en plus d’effectuer le travail courant de la Société des Amis, elle répondait à tous les appels proposés par l’ACAT sur le papier à en-tête quaker.

Pour mieux connaître cet ange qui a vécu parmi nous, rendez-vous à 14h le dimanche 3 février 2019 au Centre Quaker International, 114 bis rue de Vaugirard.  Frédéric Anquetil viendra présenter son livre,  « Annette Monod, L’Ange du Vel D’Hiv ».